Business Immo : Du BIM à l’IOT, ces nouvelles technologies qui s’invitent dans l’immeuble

Du BIM à l’IOT, ces nouvelles technologies qui s’invitent dans l’immeuble

© La
Cozza / Fotolia

Qu’est-ce qu’un immeuble intelligent ? Avant tout celui dont la gestion est assurée de la manière la plus efficace grâce à la technologie. Mais, cela ne suffit plus. Bureaux flexibles, boutiques éphémères…un bâtiment doit désormais s’adapter aux exigences et aux attentes de ses utilisateurs. Or, la technologie peut justement jouer un rôle décisif, et ce, à partir de la conception même du bâtiment avec le BIM (Building Information Modelling).

A son niveau le plus élaboré, le BIM doit permettre à tous les professionnels qui travaillent sur la réalisation d’un immeuble – architecte, bureau d’études, société de construction, prestataires, client final – de travailler sur une même plateforme d’information et une même maquette 3D. Il devient de plus en plus sophistiqué et intègre désormais des données recueillies à partir des comportements des utilisateurs afin de concevoir des espaces et des bâtiments plus adaptés.

La prise en compte des besoins et du confort des utilisateurs est renforcée par l’internet des objets ou IoT (Internet of Things), un moyen de mesurer ou contrôler à distance des infrastructures et donc d’ajuster au mieux leur fonctionnement. C’est le cas par exemple de systèmes de chauffage, de climatisation ou d’éclairage, permettant au passage de faire des économies d’énergie. L’internet des objets, grâce aux capteurs de données en temps réel, est surtout un outil pour assurer la maintenance prédictive de toute ou partie de l’immeuble.

Ces nouvelles technologies dans les immeubles n’étaient auparavant accessibles qu’aux grandes entreprises en raison de leur coût important d’installation et de maintenance. Aujourd’hui, grâce à la technologie sans fil, elle devient beaucoup plus agile, accessible à tous et peut même se financer grâce aux économies qu’elle génère. De plus, elles peuvent s’adapter aux bâtiments existants à moindre de coûts. L’engouement se mesure également par l’intérêt des entrepreneurs. Selon une étude de Venture Scanner, l’IoT est le secteur de la proptech qui rassemble le plus grand nombre de startups dans le monde (20%).

Les nouvelles technologies permettent aussi une optimisation de l’utilisation des espaces grâce à une batterie d’applications qui gèrent aussi bien les salles de réunions, les places de parking, la dynamique des espaces de travail à partir de l’exploitation des données sur leur utilisation, et s’attaquent même à l’amélioration du confort des occupants. A l’exemple de la startup norvégienne Airthings qui propose des capteurs de qualité de l’air pour contribuer à créer un environnement plus sain.

Qui pour gérer ces nouvelles technologies au sein de l’immeuble ? Le pilotage des capteurs peut être assuré soit par le facility manager, comme la société norvégienne Disruptive Technologies qui propose des mini-capteurs pour réguler très finement de nombreux paramètres d’un immeuble, soit directement par l’utilisateur comme avec la société Sensorbeg qui permet de commander à distance des capteurs via son téléphone portable. L’intelligence artificielle permet d’aller encore plus loin car c’est l’ordinateur lui-même qui commande les capteurs en fonction d’une série de paramètres. L’IA devient nécessaire lorsqu’il s’agit de coordonner entre eux plusieurs objets connectés pour qu’ils puissent communiquer entre eux : coordonner l’éclairage, l’ouverture des portes, le chauffage, les volets roulants pour savoir quel système doit fonctionner quand.

Qu’est-ce qu’un immeuble intelligent ? C’est un immeuble qui, au-delà des économies, apporte une valeur ajoutée d’usage pour l’utilisateur et une plus-value pour le propriétaire-bailleur.

Source : businessimmo.com

Retour aux actualités 

Retour à l’accueil

2018-04-10T10:41:54+00:00 avril 10th, 2018|Actualités|