en parallèle à
21 & 22 mars 2018
Paris, Porte de Versailles, Hall 5.2
Exposition | Tables Rondes | Conférences | Ateliers Suivez-nous sur 
WHERE CONNECTED THINGS MEET BUSINESS CLOUD DATACENTER SECURITY BLOCKCHAIN IAI CONGRESS
Actualités
Edition 2017
L’IoT suscite les rapprochements industriels.
19/12/2016 • Depuis quelques temps, les partenariats regroupant des industriels manufacturiers et des éditeurs de logiciels se renforcent et se multiplient. L’objectif est de proposer rapidement de nouvelles offres basées sur les possibilités de l’IoT et des plates-formes d’analyse. 
David Milot, Vice-Président en charge des Solutions, Software AG



Depuis quelques temps, les partenariats regroupant des industriels manufacturiers et des éditeurs de logiciels se renforcent et se multiplient. L’objectif est de proposer rapidement de nouvelles offres basées sur les possibilités de l’IoT et des plates-formes d’analyse



Software AG et Bosch, PTC et General Electric, Microsoft et Schneider, SAP et Schneider Electric aussi…la liste des partenariats passés entre les industriels spécialisés dans la production d’équipements et les acteurs de l’informatique s’allonge tous les jours. « C’est une tendance de fond» confirme David Milot, Vice-Président en charge des Solutions chez Software AG. Les raisons de cette effervescence découlent des perspectives offertes par les applications de l’IoT. Il s’agit d’optimiser les processus des entreprises, de proposer de nouveaux services, de développer de nouveaux métiers voire, dans certains cas, de changer de modèle économique. Des projets qui nécessitent des compétences à tous les étages, capteurs, objets connectés, réseaux, transfert des données, analyses des données…Malgré leur taille, ces entreprises n’ont pas toutes les compétences ni tous les outils en interne pour faire cavalier seul et préfèrent passer par des partenariats. Ces derniers se commencent déjà à se concrétiser par des offres communes.



Vers l’industrie 4.0



Pour Software AG et Bosch, il s’agit de mettre en place une plate-forme à la base de nouveaux services IoT combinant les capacités d’analyse des logiciels de l’éditeur au cloud IoT de Bosch. Une première génération de services de ce type cible l’usine du futur. Concrètement, de nouvelles familles de capteurs alimentent des applications de surveillance et des logiciels d’analyse prédictive. Les résultats permettront d’optimiser et de sécuriser la production comme la logistique. Exemple, sur un site industriel, un opérateur répète des opérations comme de visser ou dévisser des centaines de fois dans un contexte de montage. Au lieu de passer par une étape de contrôle qualité à postériori, « la plate-forme lui donne un retour en temps réel pendant le déroulement des opérations, par exemple pour redresser de quelques dixième de degré l’équipement pendant le vissage » illustre David Milot. Un service qui repose sur plusieurs briques technologiques, du recueil de la donnée à son analyse en temps réel et au renvoi d’une consigne. Cette nouvelle application est destinée à limiter les tests dans le secteur de la fabrication et, plus globalement de déterminer si un composant doit ou pas faire l’objet d’un processus de test d’assurance qualité. « D’autres types de services vont émerger. Par exemple pour garantir une continuité en basculant d’un capteur à un autre dans le cas d’une défaillance » ajoute notre interlocuteur. Outre la fourniture de ses briques logicielles, pour les combiner avec les outils industriels que Bosch avait déjà développés sur sa plate-forme IoT, Software AG a aidé l’industriel à définir les cas d’usages. Les projets à venir intégreront des avancées en terme d’analyse. « Avec des algorithmes d’Intelligence Artificielle et de Deep Learnnig, les fonctions prédictives vont s’affiner » prévoit David Milot. .



Des offres logicielles communes



Autre cas, PTC et General Electric ont renforcé leur partenariat. Spécialisé dans la CAO et, entre autres, dans les solutions logicielles pour la Supply Chain, PTC a récemment développé une plate-forme IoT. Baptisée Thingworx, cette dernière est une sorte de boite à outils destinée à faciliter le développement d’applications incluant des objets connectés dans un contexte applicatif classique ou de MtoM. Elle comprend des modules destinés à développer et à tester des applications incluant des objets connectés mobiles, des machines, des capteurs ou des équipements connectés. D’autres modules sont destinés à autoriser facilement l’ajout et le test de tout type de terminal. Thingworx inclut également des fonctions de déploiement. Des outils de collaboration, de reporting, de sécurité, de workflow et d’intégration avec différentes briques du SI la complètent. De son côté, Predix est un système d’exploitation dédié à l’internet industriel. Il prend en charge de nombreux équipements et sert de socle à des applications. Exemple, EnerGE propose une visualisation détaillée des consommations et des pertes énergétiques d'un bâtiment ou d'une usine. La comparaison des performances énergétiques entre différents locaux facilite l’identification des points à améliorer. Les deux partenaires prévoient de développer une suite technologique « ThingWorx for Predix ». Après une intégration technique, cette suite facilitera l’utilisation de tous les objets pris en charge par Predix dans les applications développées avec ThingWorx. Outre de nouveaux services, ces partenariats pourraient préfigurer l’apparition de nouveaux acteurs. 
retour à la liste
 
ACTUS & COMMUNIQUÉS 2017
Actualités & communiqués de presse
contacts
info publicité, sponsoring, location de fichier
privacy policy
menu rapide
exposants
conférences
intervenants
actualités
communiqués