en parallèle à
21 & 22 mars 2018
Paris, Porte de Versailles, Hall 5.2
Exposition | Tables Rondes | Conférences | Ateliers Suivez-nous sur 
WHERE CONNECTED THINGS MEET BUSINESS CLOUD DATACENTER SECURITY BLOCKCHAIN IAI CONGRESS
Actualités
Edition 2017
Un centre pour tester ses projets IoT.
19/12/2016 • Association de soutien aux entreprises, le Centre National de Référence RFID a étendu ses activités à tout ce qui touche à l’IoT. Les premières PME à avoir bénéficié de ce soutien proposent des services novateurs.
Jean Christophe Lecosse, Directeur général, CNRFID

Créé en 2008 à l’initiative du Ministère de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique, le Centre National de Référence RFID est une association qui avait à l’origine pour vocation de faciliter le déploiement des technologies sans contact. Le centre fédère aujourd’hui prés de 150 acteurs oeuvrant dans l’IoT, des adhérents de toute taille. Côté offreur, on trouve IBM ou Motorola... Côté utilisateurs, Carrefour, Total, Renault…, « ou encore Orange et une majorité de PME » détaille Christophe Lecosse directeur général du CNRFID, adhèrent également à cette structure. Enfin, quelques acteurs académiques, lnria… complètent la liste. Depuis sa création, le centre a étendu ses activités à tous les aspects de l’IoT, Lora, Sigfox… « Nous aidons les entreprises à évaluer la faisabilité de services ou de produits dans ce domaine» résume Christophe Lecosse. Le centre est également impliqué dans le groupe « Objets intelligents », l’une des neuf composantes du programme public de la Nouvelle France Industrielle. Il a organisé deux autres groupes de travail métier, dans le luxe et l’énergie et lancé en septembre 2015 une plateforme d’expérimentation et d’usages des objets connectés professionnels baptisée Connectwave. Une plateforme destinée à aider les entreprises à mettre au point de nouveaux services. « Dans le domaine du RFID, les entreprises appartenaient en général au même microcosme et avaient un bon de niveau de maturité tant sur la technologie que sur les usages. Par contre, l’IoT touche des entreprises de tous les secteurs et pas forcément matures sur ces domaines» justifie notre interlocuteur. L’accompagnement du centre prend différentes formes. Les startups peuvent tester leur application à partir d’un parc de smartphones NFC par exemple. Le centre accompagne également les entreprises dans la définition de leur service, dans des tests d’usage…« dans la description d’un premier cahier des charges » ajoute Christophe Lecosse. Le centre participe aussi à des comités nationaux ou internationaux de normalisation et de standardisation.

Des applications innovantes

Parmi les startups qui ont déjà bénéficié de ce soutien, plusieurs proposent des services opérationnels. On peut citer Solable, une société qui propose un chauffe-eau pour les collectivités et les particuliers récupérant la chaleur des eaux usées. Ce dernier permet d’économiser sur la facture d'eau chaude sanitaire et de mieux gérer sa consommation d'eau et d'énergie. Autre illustration, Intellinium propose des chaussures de sécurité intégrant des technologies logicielles et matérielles embarquées couplées à des capteurs renvoyant des données de type vibration, son et signal lumineux. L’objectif est entre autres de faciliter l’organisation du travail. Les premiers cas d’une liste qui devrait s’allonger…
retour à la liste
 
ACTUS & COMMUNIQUÉS 2017
Actualités & communiqués de presse
contacts
info publicité, sponsoring, location de fichier
privacy policy
menu rapide
exposants
conférences
intervenants
actualités
communiqués