en parallèle à
21 & 22 mars 2018
Paris, Porte de Versailles, Hall 5.2
Exposition | Tables Rondes | Conférences | Ateliers Suivez-nous sur 
WHERE CONNECTED THINGS MEET BUSINESS CLOUD DATACENTER SECURITY BLOCKCHAIN IAI CONGRESS
Actualités
Edition 2017
Le Cigref dresse un état des lieux
02/02/2017 • Pour aider les entreprises à mieux maitriser toutes les composantes d’un projet impliquant des objets connectés, l’association propose un rapport très transversal sur le sujet.
Edité par la Cigref et disponible gratuitement sur son site web, un livre blanc dresse un état des lieux des points à prendre en compte dans un projet IoT. Pour rappel, le Cigref est une association regroupant autour de 140 grandes entreprises et organismes français dans tous les secteurs d’activité. Le Cigref s’est donné pour mission de « développer la capacité des grandes entreprises à intégrer et maîtriser le numérique ». Dans ce cadre, l’association fait régulièrement appel à ses membres, souvent des directeurs de système d’information, pour travailler sur les sujets les plus actuels à travers des groupes de travail. Publié en décembre 2016, ce rapport intitulé « Objets connectés, un 360 pour bien les comprendre » décrit toutes les composantes à prendre en compte, par les métiers comme par la DSI, avant de se lancer dans un projet lié à l’internet des objets. Il rassemble les interventions et les réflexions d’une soixantaine de membres de l’association et a été piloté par Isabelle Vialettes, Directrice des systèmes d'information de Monoprix.

Un recensement des questions à se poser

Le rapport commence par rappeler l’impact de l’IoT sur la plupart des entreprises, aussi bien sur la relation client, exemple, Axa offre un bracelet connecté au 1000 premiers souscripteurs d’une complémentaire santé, que sur leur « business model », certains industriels passent à une logique de fournisseurs de services, ou sur la création de nouveaux marchés dans la esanté ou la domotique entre autres. Le rapport aborde toutes les composantes technologiques d’un projet et en premier lieu, l’impact sur les systèmes d’information existants. Toujours avec l’objectif de recenser toutes les possibilités et de faciliter les choix, les autres briques sont ensuite décrites, des capteurs, en passant par les réseaux, notamment de ceux plus spécifiquement dédiés aux objets connectés comme Lora et Sigfox, jusqu’aux plates-formes de traitement des informations recueillies. Un zoom particulier est porté sur les données, en terme de format, de précision, jusqu’ou aller dans consommation d’énergie électrique ou encore dans la température par exemple, d’historisation et de fréquence de transmission. Toujours concernant les données, un chapitre souligne dans le cas des informations à caractère personnel les aspects organisationnels, fonctionnels et juridiques à prendre en considération notamment en ce qui concerne la propriété des données. Il s’agit notamment de celles issues de la géolocalisation d’objets de eSanté, de fitness ou encore de la domotique. Le rapport ne fait pas l’impasse sur les risques liés à l’absence de standards actuels internationalement reconnus et donne une liste des consortiums poussant chacun leur propre arsenal de normes. Il rappelle que, selon les chercheurs du Gartner, une « explosion » de standards devrait survenir qu’un écosystème dominant ne devrait pas apparaître avant 2020.
retour à la liste
 
ACTUS & COMMUNIQUÉS 2017
Actualités & communiqués de presse
contacts
info publicité, sponsoring, location de fichier
privacy policy
menu rapide
exposants
conférences
intervenants
actualités
communiqués